ECE cestvrai.

loin de la majorité

24 Janvier 2015 , Rédigé par pascal

loin de la majorité


Loin des Audimats
Suis je Charlie?
Si vous me parlez de défendre le droit a l'expression maitrisé par une conscience qui n'insulte pas l'autre, oui je pourrais me nommer Charlie.
Si vous me parlez, de condamner des crimes, quel qu’en soit la raison , je dirai que j'aurais pu m'appeler, Charlie, Marcel, Luc, Karim, Moshé, Juan, Mohamed ou tout autre noms que le ciel ou les hommes m'auraient donné.
Aucun crime ne peut être perpétué sous le couvert d'une foi ou en utilisant le nom de Dieu, comme justification. Je le refuse et dans ce cas je serais avec ceux qui disent non! quelque soit leurs patronymes,
races.


Une question me tiraille, faut il persister dans l'insulte pour montrer que nous sommes libres et que nos vie ne sont pas sous le couvert d'une quelconque dictature moral, physique ou religieuse.
Faut-il insulter l'autre pour montrer que ses idées ne nous feront pas fléchir, je crois que le simple fait de dire "Non!" est bien plus respectueux, même si ce nom nous engendre des épreuves.
Un front d'airain et une attitude respectueuse est là le profil que nous devrions tous avoir.
Faut il persister dans l'insulte, lorsque celle-ci ouvre la porte aux saccages et au meurtres d'innocents, payant loin de nos frontières de leurs vies.
Aujourd'hui je ne saurais pas sur l'audimat national pour mes idées et je le déclare la stupidité et l'irresponsabilité a envahis les deux camps, qu'il soit persécuteur ou victime des fait qui ce sont déroulés derni
èrement.


En vérité qui suis-je?
Je suis Chrétien, Pasteur et je me sens dans la culpabilité par mon silence face aux hommes victimes a l'extérieur de mon pays, de la provocation et de l'orgueil lancé comme une insulte a d'autres au travers de dessins malhonnêtes et incontrôlés.
S'il faut parler de liberté, je vous dirai que la liberté que je vis n'a rien a voir avec la grossièreté. Qu'elle côtoie le respect de l'autre et quelle ce limite dés qu'apparait la gène, face a mes propos, manifestée par l'autre.
le milieu évangélique a été bien silencieux, est ce par peur ou négligence? cependant ce sont des innocents qui sont maltraités, non pour Christ, ailleurs, mais qui sont tués au nom de Charlie.
Certains diront en France, " fier, nous n'avons pas plié le genoux, nous avons résisté, nous avons continués et fait ce que nous voulions".
C'est vrai vous avez persisté! dans la stupidité et des innocents en paient le prix. Seront ils là pour entendre nos requêtes de pardon suite a nos silences complices, je
l'espère!

Et qui prendra la gomme pour effacer ces dessins insultant les autres mais aussi a travers de dessin par le passé, nous insultant nous qui croyons en Christ.

non, je ne suis pas de ceux-la, qui insultent et méprisent, je suis de ceux qui affirment leurs libertés dans le respect de l'autre.

Je suis de ceux qui aimeraient porter un nom merveilleux, saint et mondialement connu, le nom de Jésus.

Je suis Chrétien, rien a voir avec Charlie ou une pensée que l'on voudrait imposer mondialement. Je suis Chrétien et non un Crétin que l'on manipule au travers d'infos médiatiques pour dresser les uns et les autres dans une guerre a venir.

Je suis enfant de Dieu et non enfant de haine, de moqueries obscènes et d'insultes, ces choses je les abandonnes avec joie à ce monde et ses dirigeant que l'on dit bien pensant.

Ceux-même, qui un jour clameront aux foules, " Paix et sécurité", un leurre qui sera adulé par bien des gens, hélas tout cela ne sera que le début d'une bien terrible épreuve.

Pasteur Pascal Blaise

Lire la suite