ECE cestvrai.

Un ennemis bien caché

                                                             Un ennemis bien caché!

                                      1Corinthiens 4:7

                                             Romains 12: 1-8

 

L'orgueil est un des plus redoutables ennemis que nous ayons à combattre; redoutable surtout parce qu'il est tellement d'accord avec notre coeur que nous ne pouvons constater sa présence aussi facilement que d'autre péchés. Il se glisse jusque dans nos plus sincères efforts pour l'extirper de notre âme; et souvent, lorsque pour nous humilier nous disons: Je ne suis pas humble, dans telle circonstance j'ai agi avec orgueil, nous sommes forcés de nous avouer avec douleur qu'il y a de l'orgueil dans cette confession même, et nous nous glorifions secrètement d'avoir le courage de nous avouer orgueilleux ou de faire cette confession.


C'est afin que chacun de nous redouble de vigilance contre ce péché que Paul nous adresse l'appel de notre texte: "Qu'est - ce qui met de la différence entre toi et un autre, et qu'as tu que tu ne l'aies reçu?" La première de ces questions ne signifie pas que rien ne mette de la différence entre nous et d'autres; ce serait manquer le but que de le dépasser, et nous le dépasserions si nous nous efforcions de nous croire en tout semblables à des gens sur lesquels nous avons des avantages évidents ( le Salut, le Saint Esprit, les dons), soit par notre titre d'enfants de Dieu, soit par nos lumières, soit par notre désir de résister au péché.

Mais Paul veut que nous nous rendions compte de ce qui constitue cette différence, parce que nous ne pouvons que reconnaître nous - mêmes qu'il y aurait non seulement péché, mais folie, à nous enorgueillir de grâces reçues, et reçues gratuitement, sans que rien en nous ait pu engager le Seigneur à nous les donner plutôt qu'à d'autres, c'est par sa grâce! Qu'as - tu que tu ne l'aie reçu? Rien; mais hélas! il n'est peut - être aucun de nous qui n'oublie cette vérité dans la pratique, et qui tout en confessant devant le Seigneur qu'il n'est rien par lui - même, ne se croie souvent, et presque habituellement, supérieur à ses frères ou soeurs sous quelque rapport.


Eh bien, la pensée de Paul peut recevoir un développement qui est propre à nous rabaisser nous mêmes et à élever les autres dans notre estime. Dans ce que nous possédons, de même que dans ce que nous sommes, nous avons à faire une large part de ce que nous avons reçu de nos frères et soeurs. Que savons nous de plus que telle personne, que nous n'ayons nous - mêmes appris de telle autre? Que de choses Dieu nous a donnés, même pour notre âme, par le moyen de proches, parents, d'étrangers même! Parmi les sentiments, les convictions, les pensées qui forment notre être moral, parmi les forces mêmes qui composent notre vie physique, quelle part ne devons - nous pas faire aux habitudes qui nous ont été inculquées dés notre enfance, aux idées qui circulent autour de nous, aux exemples que nous contemplons sans même nous apercevoir que nous en subissons l'influence! Ces considérations sont d'une haute importance, parce qu'elles nous aident réellement à "estimer les autres comme plus  excellents que nous mêmes."J'ai eu hélas à voire l'orgueil spirituel s'emparer de frères et soeurs et cela les conduisaient à jauger les chrétiens qui voulaient se joindrent a eux, occasionnant bien des déceptions et des drames. Finalement au reste, n'attirant personnes au salut, de par leurs témoignages et n'édifiant aucun par le parfum diffusé.

Je me souviens d'une fable apprise a l'école elle se terminait par cette conclusion.

Mais parmi les plus fous, notre espèce excella; car tout ce que nous sommes, lynx envers nos pareils, et taupes envers nous. Nous nous pardonnons tout, et rien aux autres hommes: on se voit d'un autre oeil qu'on ne voit son prochain.

Le fabricateur souverain? Nous créa besacier tous de même manière. Tant ceux du temps passé que du temps d'aujourd'hui; il fit pour nos défauts la poche de derrière, et celle de devant pour les défauts d'autrui.

Se sentir le plus humble de tous et par cela le revendiqué ou laissé les autres le dire a notre sujet, devient pour nous un piège qui nous enlaces et nous déformes.

Prenons garde!

 

 

Partager cette page

Repost 0